Ma mission : Former en communication !

J’ai la chance d’intervenir sur les cours des futurs assistants manager, groupe dont Stéphanie est la formatrice référente, dans un CFA de Bétheny. Il y a 3 groupes, 1 qui est en seconde année de BTS, 1 en première année en alternance, et 1 en première année contrat pro.

Stéphanie me demande d’intervenir sur la communication. Le référentiel des assistants manager ayant été revu en 2018, la communication y est vue comme transversale, présente dans la plupart des blocs de compétences.

La communication est un thème super large ! On peut y mettre tout est n’importe quoi. Il faut que je sois stratégique, logique, et qu’il y ait un déroulé cohérent. Ayant eu plusieurs formations à l’AFPA sur le thème, je me dis que je vais me servir de cette expérience pour construire mes séquences.

Je choisi de m’organiser de la façon suivante :

1 – les différentes personnalités

2 – la communication interpersonnelle et la communication de groupe

3 – la gestion de conflits.

Stéphanie me demande d’inclure un atelier sur la cohésion de groupe.

Le groupe est composé d’adultes, de 19 à 29 ans. Ils ont été très accueillants avec moi, bienveillants. Les garçons ont beaucoup d’humour, et les filles sont plus dans le ressenti, avec pour tous une volonté de travailler et de bien faire (ce qui est réellement très agréable quand on est formateur).

Je vais vous présenter les animations qui à mon sens, ont été les plus amusantes à animer.

La Process Com

Ma première animation avec ce groupe a été sur la process com. La process com permet de prendre du recul sur la façon dont on réagit, et dont réagissent les personnes de notre entourage. On comprend qu’on est simplement tous différents, et que les réactions incompréhensibles des personnes qui nous entourent prennent du sens, parce qu’on peut catégoriser les personnalités. Elle permet également de se sentir moins « attaquée » en tant que personne. Je réagis de cette façon car je fais partie de ce type de personnalité, elle a réagi de cette façon avec moi car elle a ce type de personnalité.

J’ai commencé par faire faire le test, et ensuite nous avons étudié les 6 types de personnalités. J’interviens l’après-midi, juste après le repas, et pour ce qui n’auront pas compris, au moment de la digestion… Il fallait absolument que je capte leur attention, que je les mette en action. J’avais préparé des petites cartes avec les personnalités, et pour cadrer tout ça un contexte commun à tous les stagiaires, chacun d’eux devait piocher une carte, et faire deviner aux autres la personnalité tirée :

Je vous avoue qu’on s’est bien amusé, et je pense que cette activité les a marqué. J’ai terminé par un petit wooclap (outil collaboratif) qui a permis de clôturer la séance, tout en scellant les acquis. C’était un appariement :

L’analyse transactionnelle

Pour l’analyse transactionnelle, j’ai choisi de commencer un jeu de rôle que j’avais créé spécialement pour l’occasion, ce qui a eu comme effet de déstabiliser un peu les stagiaires. J’ai pu les rassurer, et ils se sont lancés dans l’interprétation des personnages à 200 %. A la suite des jeux de rôle, je leur ai demandé de chercher des définitions dans un document que j’avais préparé, et ensuite d’analyser les personnages qu’ils avaient interprété. Ça a été une révélation pour eux, ils ont alors compris l’intérêt d’avoir procédé ainsi, c’était très agréable à voir. Nous sommes tous habitué aux apprentissages scolaires, à savoir, on nous donne les définitions, explications, et après seulement on met en pratique, on fait les exercices. Le fait d’avoir inversé la situation m’a permis de gagner leur confiance, de par le fait que ce soit eux qui aient compris, déduit, réfléchi, et que le savoir soit produit par eux.

Afin de changer un peu mes supports, et d’amener des exemples complémentaires, j’ai cherché une vidéo sur youtube. Là, je vous avoue m’être confrontée à un tas de vidéos plus ennuyantes les unes que les autres, avec des imitateurs de Derrick au plus haut de sa gloire. Jusqu’à ce que, par miracle, je finisse par trouver « THE » vidéo. Franchement, elle m’a fait rire, elle est rapide, elle est imagée, et mon public jeune pourra tout à fait s’identifier au personnage ! Voilà le lien pour ceux que ça intéresse :

https://www.youtube.com/watch?v=IMiBtKTSAgg&feature=player_embedded

Je termine ce module en utilisant un outil collaboratif, qui permet aux stagiaires de venir coller des post’it virtuels. J’ai fait plusieurs colonnes, et leur demande de mettre 1 exemple de leur vie professionnelle dans chacune d’elles. Comme ça, on fait appel à leur expérience, et en plus, ça m’a permis de chercher des remédiations à des situations conflictuelles vécues avec eux.

La gestion de conflit

Je vais vous parler maintenant de la gestion de conflit. Il fallait que je trouve une façon ludique, originale, d’amener le sujet, afin de dédramatiser la thématique.

J’ai eu l’idée de créer un escape game. Je donne 4 situations conflictuelles et, par groupes de 2, aux stagiaires de résoudre le problème, d’amener leur expertise et de déterminer une méthodologie afin que la communication ne soit pas rompue. Si le stagiaire a bien cerné la problématique, et apporte une approche qui pourrait permettre de solutionner le conflit, alors il obtient un chiffre, qu’il doit garder précieusement.

L’expérience a été très sympathique. Les stagiaires se sont pris au jeu, voulant sauver le monde !

Ces 5 semaines sont passés à une vitesse effroyable. J’avoue que j’étais triste de les quitter. Je pense leur avoir apporté la certitude qu’on peut apprendre en s’amusant, et qu’il est beaucoup plus facile de retenir des informations quand on se met en situation #vivelamethodeactive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *